La Communauté Arbre de Vie Divine (CAVD) étend ses actions en faveur des enfants démunis dans certaines localités. En effet, à Aného au sud-Est de Lomé, la Communauté avec son complexe-scolaire, donne le sourire aux enfants et soulage les parents d’élèves. L’école a débutée en 2003 avec vingt (20) élèves au CP1. Elle compte aujourd’hui trois cent quarante (340) élèves à l’école primaire. Le collège qui a ouvert ses portes en 2008 avec quatorze (14) élèves a pour cette année académique 2014-2015, un effectif de quatre-vingt-onze (91) élèves. Il faut signaler que 15% des élèves sont parrainés par les amis de la communauté.
 
Pour mieux toucher du doigt le travail qu’effectue cette Communauté, il faut, une fois arrivé à Aného, prendre la direction du village Agokpamé. Après six (6) kilomètres de trajet sur une piste légèrement poussiéreuse, le complexe-scolaire Notre Dame du Sacré-Cœur d’Agokpamé vous accueille tout resplendissant.
 
 
Un calme plat y règne. Avant d’entrer dans l’enceinte, l’Eglise Notre Dame du Sacré-Cœur est la première curiosité qui attire. Vient juste après l’école primaire avec des élèves au regard joyeux, qui vous disent tous «Bonne arrivée monsieur». Une phrase qui ne laisse pas indifférent le visiteur.
 
Encore un peu plus loin, il y a le Noviciat et tout près, les élèves du jardin d’enfants. Ces derniers encadrer par les «Tata» s’activent soit à jouer, à dessiner ou encore à chanter.
 
Il convient de rappeler que toute cette structure a une histoire. Le frère ADAMAHETO Charles, Directeur de l’école, a souligné que c’est avec beaucoup de patience et de courage que la CAVD étend ses actions en faveur des communautés rurales.
 
Aussi, a-t-il indiqué que : «Tout a commencé, au moment où ce lieu était encore en l’état de brousse et, la CAVD a progressivement posé ses jalons. Aujourd’hui l’état actuel de l’école constitue une fierté et une grande joie pour nous. En voyant les enfants évoluer cela nous donne encore plus de courage à aller de l’avant. Nous ne faisons que répondre à notre vocation qui est d’aider l’homme à sortir de la misère et de l’obscurantisme quand bien même nous ne sommes pas encore arrivés à le faire totalement, mais avec la grâce de Dieu nous y parviendront », a-t-il déclaré tout joyeux.
 
Mademoiselle ADIGOU OMAYÊMI Sévérine, élève en classe de troisième au Collège Notre Dame du Sacré-Cœur est l’une des plus anciennes du collège. Elle a commencé à fréquenter les lieux depuis le jardin d’enfant et a été parrainée en classe de CE2. 
 
 
 
 
En outre, elle a souligné que «Je suis arrivée à l’école en 2003 où j’ai commencé au jardin d’enfants. Après deux ans passés en moyenne section et grande section, j’ai intégré la classe du CP1 au cours de l’année académique 2004-2005. Il n’y avait pas autant de classes comme aujourd’hui. Il n’y avait seulement que trois classes, le CP1, le CP2 et le CE1. A l’emplacement du collège il y avait des herbes, des ronces et des arbustes, pour tout dire, c’était la brousse. Au fil des années l’école s’est agrandie jusqu’au collège».
 
Elle a expliqué comment elle est arrivée au Collège, car étant orpheline de mère et de père, il lui était impossible de poursuivre ses études sans l’aide de la Communauté. Elle ne tarit pas d’éloge à l’endroit de la Communauté et pense apporter à son tour de l’aide à d’autres enfants démunis une fois ses études finies.
 
Elle a déclaré que : «Moi j’ai une histoire très atypique avec la Communauté Arbre de Vie Divine. Depuis la classe de CE2, je suis parrainée par les amis de la Communauté qui prennent en charge mes frais de scolarité. Je suis orpheline de père et de mère et sans l’aide de la Communauté, je ne pense pas être aujourd’hui en classe de troisième et espérer avoir mon BEPC. Je souhaite devenir une avocate ; réussir dans la vie et participer au développement de la Communauté Arbre de Vie Divine ».
 
Monsieur AMEDOKPO Ablam Jean-Baptiste, pour être parrainé a participé à un concours de dessin organisé par les amis de la Communauté venus d’Europe. Il a indiqué que : «Mon dessin a été très apprécié et a permis que je sois sélectionné parmi les meilleurs. Depuis la classe de sixième, je ne paye plus les frais de scolarité ; ce qui d’ailleurs soulage mes parents qui sont pauvres. Moi je souhaite devenir professeur d’histoire-géographie et revenir enseigner dans cette même école».
 
 
AFOGNON Togni Nicolas d’ajouter : «Je suis au CM2. Les amis de la communauté me payent les frais de scolarité. Au cours de l’année, je reçois régulièrement des cadeaux venus d’Europe, notamment des habits, des ballons et même de l’argent. Je suis très content de cette aide des amis de la Communauté. Mon père est pauvre et ma mère n’est plus avec nous depuis des années. Elle vit au Bénin. Je remercie tous les amis de la Communauté pour tout ce qu’ils font pour nous les enfants pauvres de cette localité. Moi je veux devenir transitaire et, pour moi je dois un jour construire une salle de classe pour la communauté».
 
Les élèves ne sont pas les seuls à apprécier les actions sociales de la Communauté Arbre de Vie Divine, les parents de la localité sont les plus soulagés. «Sans d’abord ce Collège, mes quatre enfants seront envoyés au collège à Aného et le problème de transport pourra se poser. Par la grâce de Dieu, ils sont tous au Collège Sacré-Cœur d’Agokpamé et deux sont même parrainés. Mon grand souhait, c’est que la Communauté ouvre également le lycée, cela va davantage nous soulager», a expliqué Monsieur Ahossou Jules, un parent qui a quatre enfants au Collège Notre Dame du Sacré Cœur.
 
Si la Communauté Arbre de Vie Divine prend sa source dans l’essentiel de sa spiritualité avec la contemplation du Christ, il faut noter qu’elle est aussi au service des pauvres, de l’Evangile, à l’école des enfants et à la promotion intégrale de l’homme. 
 
(CAVDIVINE/2014)
 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here