La Communauté arbre de vie divine assiste matériellement et spirituellement les malades mentaux de Zébé
 
Souvent écartés de la société, internés ou non, les malades mentaux ont besoin d’être assistés. C’est dans cette logique que les sœurs de la Communauté Arbre de Vie Divine assistent le plus souvent matériellement et spirituellement les malades mentaux internés à Zébé, à Aného dans la préfecture des Lacs.
 
 Ce n’est déjà plus un secret pour personne – même si le discours public et en particulier celui des grands médias s’obstinent à l’ignorer, au Togo, aujourd’hui, les malades mentaux sont les exclus parmi les exclus. Cependant, la Communauté Arbre de Vie Divine à travers son assistance et la grâce divine, leur donne toujours de l’espoir, pour ne pas dire, une autre vie.
 
 Personne n’ose véritablement en souffler mot parce que le mal est banalisé. Cette présence de la maladie mentale parmi les grands exclus mérite pourtant qu’on s’y attarde. Il est vrai que la rue est productrice de troubles mentaux, comment pourrait-il en être autrement ?
 
 « La rue détruit, explique par exemple le psychiatre stagiaire Kekeli Doh, qui annihile les capacités relationnelles pour ne laisser place qu’aux besoins existentiels. «A Zébé ici, on ne vit pas, on survit dans l’instant ; la mémoire est occultée, on sombre dans l’autisme», a-t-elle déclaré.
 
 Pour pallier à cette situation, les sœurs de la Communauté Arbre de Vie Divine se sont mobilisées. C’est à ce titre, que le mercredi 31 décembre 2014, la Sœur Léontine a rendu visite à ses « amis » au centre de Zébé.
 
 Une fois aperçue, certains malades sont venus l’accueillir. Immédiatement, ces mêmes malades ont commencé à mettre en place et à ranger les bancs et les tables sous un hangar. C’est le lieu de prière.
 
 Pendant quelques minutes, les malades plus valides convergent par dizaine vers la sœur Léontine. La prière commence.  Ils chantent et prient avec la sœur. «Je prie que ma santé s’améliore vite pour que je puisse rentrer chez mes enfants. J’ai envie de les voir », déclare Justin, interné au centre depuis plus de deux ans.
 
 Albert, un autre malade d’ajouter que tout son souhait est de regagner vite les siens. «Je prends régulièrement mes comprimés et ma santé s’améliore. Je prie Dieu de me guérir », lance-t-il.
 
 Pendant plus de trente minutes, les malades mentaux ont chanté et prié. Après le culte, la Sœur Léontine a rendu visite à d’autres malades dits «violents ». Internés dans des chambres de fer, ils ne peuvent pas sortir. Derrière les barres de fer, ils remercient la Sœur Leontine, soit parce qu’elle leur avait donné des habits ou du savon et autres.
 
 Pour la Sœur Léontine, l’important est de les assister spirituellement pour qu’il retrouve vite leur famille et que leur insertion sociale se fasse sans difficulté.
 
 «Nous prions régulièrement avec eux. Nous leur offrons aussi des fois des habits, savons et tant d’autres choses. C’est un devoir impératif pour notre communauté de les assister spirituellement. Notre proximité avec les malades mentaux internés et isolés nous a permis de mieux saisir l’ampleur du phénomène et de voir combien ces malades ont réellement besoin de nos soutiens sous multiformes. La plupart vit vraiment dans des conditions inhumaines.», a expliqué la Sœur Léontine.
 
 Tout compte fait, la prière est agissante et les actions menées par la Communauté Arbre de Vie Divine en faveur des malades mentaux de Zébé, aident beaucoup ces derniers qui n’en demandent pas mieux. (CAD/2015)
 
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here